La bande des 6m
et la bande des 4m

Ces deux bandes de fréquences, dont l'utilisation est actuellement autorisée pour les radioamateurs en vertu de réglementations spécifiques, se situent entre les bandes HF qui s'étend jusqu'à 30 MHz (ou la bande des 10 m), et la gamme VHF.

Les bandes 6m et 4m ne sont pas seulement particulières d'un point de vue législation, les conditions de propagation diffèrent également de celles des autres bandes de fréquences. Ces particularités sont présentées ici de manière succincte. Bien entendu, des conseils sur l'équipement approprié ne sont pas oubliés !

Articles 1-10 sur 30

Filtre
  1. InnovAntennas Yagis LFA monobande 6m
    InnovAntennas Yagis LFA monobande 6m

    Yagis monobandes 50 MHz à faible bruit, 5 - 9 éléments

    En stock, expedié sous 1 à 2 jours

    Prix à partir de: 275,00 €
    TVA inclus, frais de port non inclus 231,09 €
  2. Antenne Moxon bi-bande 10m/6m
    Antenne Moxon bi-bande 10m/6m

    Antenne Moxon bi-bande (2 + 3 éléments) pour 10m et 6m, idéale pour Sporadic-E ou DX.

    En stock, expedié sous 1 à 2 jours

    311,50 €
    TVA inclus, frais de port non inclus 261,76 €
    REF 17824.2850
  3. InnovAntennas 6 El. 50 MHz LFA-3 Yagi
    InnovAntennas 6 El. 50 MHz LFA-3 Yagi

    Yagi avec dipôle en forme de boucle et bonne directivité avec un boom "court".

    En stock, expedié sous 1 à 2 jours

    Voir les accessoires
    409,00 €
    TVA inclus, frais de port non inclus 343,70 €
    REF 18485.0047
  4. Yagi 6m / 3 x 2 El. X 45°, 2x coax (PA50-XPOL-6-2RA)
    Yagi 6m / 3 x 2 El. X 45°, 2x coax (PA50-XPOL-6-2RA)

    YU1CF Yagi pour bande 6m, 3 x 2 elements X 45°, deux cables coaxial separé, montage avant mât (PA50-XPOL-6-2RA)

    Disponible dans 30 jours

    292,00 €
    TVA inclus, frais de port non inclus 245,38 €
    REF 18460.0175
  5.  EAntenna Yagis OWA bi-bande pour 6m et 4m
    EAntenna Yagis OWA bi-bande pour 6m et 4m

    5070-OWA Yagi bi-bande 50/70 MHz, dipôle allongé, 8 - 11 éléments

    En stock, expedié sous 1 à 2 jours

    Prix à partir de: 285,50 €
    TVA inclus, frais de port non inclus 239,92 €
  6. Antennas Amplifiers PA70 Monoband Yagis pour 4m
    Antennas Amplifiers PA70 Monoband Yagis pour 4m

    YU1CF Yagi pour la bande 4m, 2 - 8 éléments

    En stock, expedié sous 1 à 2 jours

    Prix à partir de: 119,00 €
    TVA inclus, frais de port non inclus 100,00 €
  7. Antennas Amplifiers PA50 Monoband Yagis pour 6m
    Antennas Amplifiers PA50 Monoband Yagis pour 6m

    YU1CF Yagis pour la bande 6m, 2 - 9 éléments

    En stock, expedié sous 1 à 2 jours

    Prix à partir de: 130,90 €
    TVA inclus, frais de port non inclus 110,00 €
  8. Antennas Amplifiers PA5070 Dualband Yagis pour 6m et 4m
    Antennas Amplifiers PA5070 Dualband Yagis pour 6m et 4m

    Antennes directionnelles combinées pour 50 et 70 MHz de YU1CF, 3+4 à 7+8 éléments

    En stock, expedié sous 1 à 2 jours

    Prix à partir de: 267,00 €
    TVA inclus, frais de port non inclus 224,37 €

Articles 1-10 sur 30

Filtre

FAQ

Quelles antennes conviennent à la bande 6m/4m?
Les antennes Yagi ou les antennes omnidirectionnelles sont particulièrement adaptées à la bande 6m/4m. Ces antennes sont accordées sur la fréquence correspondante et offrent de bonnes performances de réception et d'émission.
Quelle doit être la taille de l'antenne pour la bande 6m/4m?
La taille de l'antenne dépend de la conception choisie. Une antenne Yagi comporte plusieurs éléments montés sur un support, ce qui la rend plus grande qu'une antenne omnidirectionnelle. En général, cependant, plus l'antenne est grande, meilleures sont les performances de réception et de transmission.
Combien de watts doit avoir le système d'antenne pour la bande 6m/4m?
La puissance requise du système d'antenne dépend de différents facteurs, tels que la distance par rapport au récepteur ou le comportement d'émission souhaité. En général, les systèmes d'antenne d'une puissance de 50 à 100 watts sont suffisants pour la bande 6m/4m.

Propagation : onde de surface, ionosphère et couche E sporadique

Il est fréquent qu'un opérateur qui scrute la bande entre 50 MHz et 52 MHz, ne perçoive aucun signal. Ce constat est encore plus vrai pour la bande des 4 mètres. La raison "physique" de ce constat, réside dans le mélange des caractéristiques de propagation que peuvent présenter les "ondes courtes" (HF), avec celles des caractéristiques de propagation typiques de la bande VHF. Des conditions de propagation particulières seront nécessaires pour pouvoir couvrir des distances qui dépasseront la portée habituelle parcourue en "onde directe".

La bonne nouvelle : si les conditions sont appropriées, il est possible de couvrir des distances plusieurs fois supérieures à la portée normale (en "onde directe"), et ce, même avec une faible puissance. C'est pourquoi la bande des 6 mètres est appelée "la bande magique". La même chose s'applique à la bande des 4m, où les exigences en matière de conditions de propagation sont encore plus élevées, en raison de la fréquence qui est plus élevée. Le facteur essentiel est la capacité de réflexion des couches ionosphériques. Dans ce cas, la mesure à considérer est la "MUF ou Maximum Usable Frequency" (la "Fréquence Maximale Utilisable"). Cette valeur, qui dépend de l'activité solaire géomagnétique, doit être au moins aussi élevée que la gamme de fréquences sur laquelle nous souhaitons établir des contacts. Des réflexions sont possibles via l'ionosphère, aussi bien sur la couche ionosphérique E que sur la couche ionosphérique F, notamment dès lors que le nombre des tâches solaires aura atteint son maximum. Le prochain pic d'activité est attendu pour l'année 2025 (cycle solaire 25), les conditions seront donc actuellement optimales pour utiliser ces bandes hautes !

La propagation des "ondes directes" et la propagation des "ondes spatiales" réfléchies par les couches ionosphériques. La propagation des "ondes directes" et la propagation des "ondes spatiales" réfléchies par les couches ionosphériques.

Les distances pouvant être parcourues dépendent de la couche de l'ionosphère dans laquelle les réflexions ont lieu. Plus la couche réfléchissante est élevée dans l'ionosphère, plus la portée théorique possible du signal radio est grande. Toutefois, la réception d'un signal donné sur l'ensemble du territoire peut être une exception : l'intensité du signal varie fortement dans l'espace. La réception d'un signal sur le plan "local", peut être bien différente dans une région voisine. Les liaisons via la couche E (les "sporadiques E") se produisent majoritairement dans l'hémisphère nord, et de notamment pendant la journée, entre les mois de Mai à Juillet, la plupart du temps (NDLR : il arrive que des phénomènes de propagation de type "Sporadiques E" puissent être observés sur les bandes HF hautes, à d'autres moments de l'année). Une ionisation élevée de l'ionosphère au niveau de la couche E provoque une réflexion des ondes. Si ces ondes ne sont pas réfléchies par la couche E, elles pourraient alors être réfléchies par une couche ionosphérique supérieure (à condition que cette couche supérieure soit suffisamment ionisée, NDLR). En général, les liaisons réalisées par le biais des "Sporadiques-E", se font via des "rebonds", également appelés "skips" ou "hops", dont les distances peuvent atteindre jusqu'à 1500km (sur les bandes 6m et 4m). Les situations météorologiques d'inversion de température sont à l'origine de phénomènes de propagation troposphérique importantes : l'air froid en bas (près du sol) et l'air chaud au-dessus (dans les couches d'air) créent des "guides d'ondes" qui peuvent, en cas d'inversion des couches près du sol, permettre d'atteindre des distances importantes (300 à 400km et même plus parfois). Si cette inversion apparait dans des couches d'air plus élevées, des contacts peuvent être établis avec des correspondants qui seraient situés à des distances d'environ 1000km. Souvent, ces conditions peuvent rester relativement stables pendant des heures.

La propagation des "ondes directes" et la propagation des "ondes spatiales" réfléchies par les couches ionosphériques. La propagation des "ondes directes" et la propagation des "ondes spatiales" réfléchies par les couches ionosphériques.

Les couches ionosphériques selon les heures du jour ou de la nuit : pendant la nuit, la couche E et la couche F restent actives. Pendant la journée, la couche D se forme sous l'effet du soleil ; les couches E et F sont plus marquées. Souvent, deux couches F se forment au cours de la journée : La couche F1, plus basse qui s'étend de 150 à 220km d'altitude. Au-dessus de la couche F1, la couche F2 s'étend entre 220 et 800km d'altitude.

Diagramme de rayonnement d'un épisode de type Sporadique-E. Les transmissions radio HF supérieures à la MUF normale de la couche E (rouge), vont traverser cette même couche E. Pendant un épisode de Sporadique-E, les signaux (en bleu) sont partiellement ou entièrement réfractés par la couche E, ce qui entraîne une diminution de la transmission à longue distance, mais aussi une amélioration de la réception dans la zone de premier rebond. Diagramme de rayonnement d'un épisode de type Sporadique-E. Les transmissions radio HF supérieures à la MUF normale de la couche E (rouge), vont traverser cette même couche E. Pendant un épisode de Sporadique-E, les signaux (en bleu) sont partiellement ou entièrement réfractés par la couche E, ce qui entraîne une diminution de la transmission à longue distance, mais aussi une amélioration de la réception dans la zone de premier rebond.
Représentation des contacts établis par les radioamateurs européens en février 2023 sur la bande des 6m. Représentation des contacts établis par les radioamateurs européens en février 2023 sur la bande des 6m.

La propagation via la couche F2 est la propagation reine du DX : des liaisons intercontinentales sont possibles via cette couche. Les contacts reposent sur la propagation qui apparait avec la lumière du jour (un peu avant le lever du soleil et jusqu'au coucher du soleil). Cependant, dans des cas exceptionnels, des liaisons à longue distance ont pu également être réalisées quelques heures après le coucher du soleil. Souvent, ces liaisons radio se limitent à certaines directions (comme des couloirs), et ces directions peuvent changer au fil du temps. Même si rien n'est vraiment prévisible, une surveillance continue des bandes est une procédure judicieuse à appliquer, notamment lorsque la MUF atteint des fréquences supérieures aux bandes 50 MHz et/ou 70 MHz. Sur la bande 4m, les "ouvertures" sont moins fréquentes que sur le 6 m, ce qui augmente encore le défi. Les cartes mondiales DX Maps représentent les contacts établis en temps réel, de manière graphique. Ces cartes offrent un aperçu pratique pour les bandes 6m et 4m. Il est possible de présélectionner aussi bien une région du Monde en particulier (par continent, par exemple), que la gamme de fréquences souhaitée :

dxmaps.com
wave-02 wave-02

Technique d'exploitation : durée d'utilisation, échange d'informations et fréquences pour FT8

L'intérêt de ces bandes réside plutôt dans l'utilisation de conditions de propagation exceptionnelles. De ce fait, la durée des contacts ne peut jamais être déterminée avec précision. Il n'y a donc pas de longs "bavardages" ou des rondes de QSO avec plusieurs radioamateurs, que ce soit en SSB ou en CW. Au contraire, il est d'usage de limiter l'échange d'informations au strict nécessaire afin de pouvoir effectuer une multitude de contacts (QSO). Sur le 6m, il est possible d'utiliser des balises qui émettent leur indicatif CW dans la plage de 50 MHz à 50,5 MHz afin d'évaluer les conditions de propagation.

Sur la bande 6m, le célèbre et populaire FT8 se pratique sur la fréquence 50.313 MHz. La fréquence "DX" qui doit être réservée aux liaisons intercontinentales est sur 50.323 MHz . Les Européens émettent sur cette dernière fréquence aux secondes paires, c'est-à-dire :00 et :30.

Dans la bande 4 m, il n'y a pas de fréquence DX séparée pour le FT8, il faut utiliser 70.154 MHz.

Équipement : émetteurs-récepteurs, antennes et modes d'émission

wimo-transceiver.jpg}} wimo-transceiver.jpg}}
transceiver

Lors de leur importation, certains transceivers radioamateurs actuels couvrent les bandes 4 et 6m en réception uniquement (l' Icom IC-7300 ou le Yaesu FT-710 pour ne citer que deux exemples). Cependant, une simple modification (ou une manipulation) peut être effectuée pour pouvoir activer l'émission pour les bandes de fréquences. N'hésitez pas à nous contacter !

Autres appareils de la station
Antenas

Lors du choix d'une antenne, il faut tenir compte du fait qu'en Allemagne, seules les antennes à polarisation horizontale répondent aux exigences légales. Veuillez consulter les dispositions légales en vigueur dans votre pays. Nous proposons une large gamme pour les deux bandes de fréquences :

Bande 4 m

Antennes chez WiMo

Bande de 6 m

Antennes chez WiMo

Wimo Rotors Wimo Rotors
Les rotors

Les antennes directionnelles offrent le meilleur gain dans la direction du rayonnement, mais un rotor est indispensable pour exploiter au mieux les conditions de propagation.

Rotors dans la boutique WiMo
Poutre ronde

Dès lors que la bande est "ouverte", des liaisons intéressantes à longue distance peuvent également être possibles en employant des antennes omnidirectionnelles. Nous proposons des antennes omnidirectionnelles à polarisation horizontale qui répondent aux exigences des réglementations. L'avantage de ces antennes ? Il est possible de recevoir des signaux provenant de toutes les directions. Une autre option est l'antenne delta-loop DELTA-11 car elle permet de couvrir les bandes radiaomateurs du 20m au 6m. En tant qu'antenne bidirectionnelle, elle couvre deux directions simultanément (180°). L'usage d'un rotor est recommandé.

Antena VGR
Antenne VGR
Rueda grande
Antenne Big Wheel
Antenne DELTA-11
Antenne DELTA-11

Modes d'émission utilisés : Modes de signaux faibles, CW et diffusion de météores

De nos jours, une grande partie des contacts sont établis dans ce que l'on appelle "les modes numériques pour signaux faibles". Il s'agit de modes numériques qui ont été conçus pour être utilisés dans des conditions difficiles et qui permettent de "décoder" un signal qui serait inaudible et en dessous du seuil de bruit.

Pour les contacts qui doivent être établis dans des conditions de réception instables (QSB) et qui ne durent souvent que quelques secondes, le Morse (ou la CW) est le mode d'émission de choix. Il est possible d'établir des QSO dont la durée est nettement inférieure à celle d'une liaison en mode FT8.

Les contacts établis via les "Meteor Scatter" sont, en principe, réalisables car les phénomènes de réflexion durent suffisamment longtemps. Mais en pratique, la plupart des contacts établis via "Meteor Scatter" ont lieu sur la bande 2m (NDLR : il est également possible d'établir des QSO via le phénomène de "Meteor Scatter" sur le 10m, notamment pendant la période des Géminides durant le mois de décembre). Certes, des liaisons EME ou "Earth-Moon-Earth" ("Terre-Lune-Terre") sont effectuées sur le 6m, mais cela reste assez exceptionnel en raison de la complexité des antennes. Il faut garder à l'esprit que les dimensions des antennes pour la bande des 6m, sont trois fois supérieures à celles des antennes de 2m.

Wave 02 Wave 02

Plans de bandes

Dispositions légales en Allemagne

Remarque : Le paragraphe suivant se réfère à la situation légale en Allemagne. D'autres règles et lois s'appliquent certainement dans d'autres pays. Au préalable, nous vous invitions à vous familiariser avec la législation en vigueur dans votre pays avant d'installer un système d'antenne. Merci.

A partir du 6. 5.2020, les titulaires d'une autorisation d'exploitation du service d'amateur des classes A et E peuvent utiliser la bande des 6m selon les conditions suivantes :

  • 50,000 ... 50,400 MHz avec 750 W de puissance d'émission PEP pour la classe A ou 100 W pour la classe E
  • 50,400 ... 52,000 MHz avec 25 W de puissance d'émission PEP pour les classes A et E
  • respectivement dans tous les modes d'émission avec ≤ 12 kHz de largeur de bande maximale
  • respectivement avec polarisation horizontale de l'antenne

En outre, le fonctionnement en contest est expressément autorisé, mais l'utilisation reste limitée aux stations radioamateurs fixes.

La tenue d'un carnet de trafic avec indication de la date, de l'heure, de la fréquence, du type de modulation, de la puissance d'émission et, le cas échéant, de l'indicatif de la station correspondante, reste obligatoire.

Les autres services et installations de radio-télécommunication, y compris les transmissions de radiodiffusion, ne devront en aucun cas être perturbés. Dans le cas ou une "émission perturbatrice" émanerait d'une "station radioamateur", elle devra être interrompue immédiatement par le responsable de cette station. En revanche, les perturbations qui pourraient être causées à une "station radioamateur" par d'autres services radio, ou par les installations de télécommunication, resteront autorisées et elles ne pourront pas être dénoncées.

Dans le cas de l'exploitation d'une station radioamateur sur la bande de 4m (dans la gamme de fréquences comprise entre 70,150 et 70,210 MHz), les règles suivantes devront être observées:

  • 25W de puissance d'émission ERP (P.A.R.).
  • L'exploitation est limitée aux stations radioamateurs fixes et elle ne peut être effectuée que par les titulaires d'une licence radioamateur de classe A.
  • Une largeur de spectre maximale de ≤ 12 kHz devra être respectée, et ce, dans tous les modes d'émission.
  • La polarisation de l'antenne devra être horizontale.

Ces dispositions de tolérance sont valables depuis 2020 pour une durée d'un an à chaque fois. Les journaux officiels de l'Agence fédérale des réseaux, qui paraissent tous les quinze jours, informent sur ces dispositions :

Dispositions légales dans d'autres pays

Malgré des dispositions de réglementations qui ont été harmonisées dans les pays d'Europe occidentale, des points de réglementations peuvent tout de même différer lorsqu'il est question d'exploiter certaines bandes de fréquences qui ont été octroyées à un usage radioamateur. En raison de leur durée limitée, il est recommandé de se renseigner sur les sites web des autorités compétentes en matière de télécommunications et des associations de radioamateurs.

Au moment de la rédaction de ce document, les informations suivantes sont disponibles :

Réglementation pour l'Autriche

La puissance d'émission maximale autorisée en Autriche est de 100 W ; le mode mobile est également autorisé. La limitation du mode de modulation a été supprimée et les émetteurs autonomes (répéteurs, balises et digipeaters) ont également été autorisés. Dans ce cas, la puissance de rayonnement est de 10W max. ERP ("Effective Radiated Power": "Puissance Apparente Rayonnée"). Le radioamateurisme a ici un statut secondaire : en cas de perturbation, l'émission perturbatrice doit être immédiatement stoppée par le radioamateur. Les perturbations causées par d'autres services radio et installations de télécommunication doivent être acceptées.

Réglementation pour la Suisse

Plan national d'attribution des fréquences pour la Suisse

flags flags