Compte-rendu du test du "DX-Patrol Groundstation" compatible duplex intégral

Frank de DL5AAR a testé le module "Groundstation" de DX-Patrol au sein de son école. Voici son compte-rendu !

Au début de cette année scolaire, j'ai mis en place une station de radioamateurisme scolaire dans mon école, l'école Carl Friedrich Gauss qui se situe à Friedland, et j'ai proposé un cours facultatif correspondant.

Les activités radio sur les VHF-UHF ainsi que sur les bandes décamétriques ont permis aux élèves de se familiariser avec notre formidable loisir multifacettes. La possibilité d'utiliser un satellite a suscité un grand intérêt. Le souhait d'établir un contact radio scolaire avec la station Neumayer 3 en Antarctique a été rapidement exprimé. Pour mes premiers pas sur le satellite, j'ai emmené à l'école mon installation portable QO-100 avec une parabole offset de 80, une station DX-Patrol "Groundstation" version 1 et un FT-817. L'enthousiasme était à son paroxysme, il a été nécessaire que l'école puisse trouver son propre équipement.

Des antennes satellites de 60, 80 et 100 cm étaient disponibles à bas prix dans les petites annonces. Nous avons donc pris les trois tailles pour les tester et les comparer. Le LNB transformé que nous avons utilisé, nous a été donné par Mathias DO6EP. Patric DC8PAT a mis à notre disposition sa dernière version du "Ice Cone Feed 2.1". Sinon, nous avons continué à émettre avec mon module "Groundstation" associé au transceiver FT-817.

Le fonctionnement radio via le satellite QO-100 offre de nombreuses possibilités d'expérimentation et de construction par soi-même. C'est un bon moyen de faire comprendre aux élèves le caractère expérimental de notre loisir. Avec les élèves, je me suis limité aux expériences côté antennes, en imprimant par exemple les boîtiers de différentes antennes hélicoïdales avec l'imprimante 3D de l'école.

Pourquoi le module "Groundstation" de DX-Patrol ?

Pour une station de club, je pense qu'il est important que tous les utilisateurs puissent utiliser les appareils en toute sécurité après une courte formation. Ceci est particulièrement vrai pour une station scolaire. Les solutions avec un transceiver Adalm Pluto et le logiciel "SDR Console", ou de nombreux composants distincts, me semblaient personnellement inadaptées ou trop compliquées. Et c'est ainsi que, lors de la recherche d'une solution composée d'un seul appareil, nous avons préféré choisir le module "Groundstation" de DX-Patrol, qui était déjà connu. Pour moi aussi, à titre privé, j'utilise cette solution compacte pour une utilisation en déplacement dans le camping-car.

Avec la première version du "Groundstation", nous avions également besoin d'un émetteur-récepteur 70 cm pour la liaison montante ("Up") et pour la liaison descendante ("Down"). Cette version n'est pas compatible avec le duplex intégral, c'est-à-dire qu'il n'est pas possible d'entendre immédiatement ses émissions en retour. Cela a suscité des discussions sur les réseaux, car le "Grounstation" ne répondait donc pas aux directives de l'AMSAT. J'ai résolu ce "problème" en utilisant un récepteur WebSDR à partir de mon téléphone portable, ou à partir d'un ordinateur portable équipé d'une clé SDR qui elle était raccordée sur la deuxième sortie du LNB.

Plus le contact de l'école avec la station en Antarctique se rapprochait, plus le nouveau "Groundstation" éveillait notre curiosité.

Une date pour le contact radio avec la station en Antarctique a ensuite été confirmée par l'AMSAT. Dans le cadre de cette liaison qui était ainsi prévue, l'idée a alors germé de tester notre nouveau "Groundstation" qui était compatible en duplex intégral, mais qui est aussi doté de fonctionnalités étendues, afin de le comparer à la première version. Un grand merci à WiMo Antennen und Elektronik GmbH qui a mis à notre disposition la version actuelle de ce "Goundstation".

DP0GVN de DL0CFG à votre écoute

Le grand jour était arrivé. Les nombreuses heures de préparation ont porté leurs fruits. En plus de la station principale équipée d'une parabole offset de 100cm, de 10 m de câble coaxial Ecoflex-10, d'un "Groundstation" compatible duplex intégral montée associé à un transceiver IC-7100, une autre station fût également déployée, au cas où,,. Elle se composait d'un dongle "Funcube", d'une parabole de 80cm, d'un module "Groundstation" (v1) associé à un FT-817, ainsi que de 3,5 spires hélicoïdales.

Cette seconde station n'a pas été nécessaire : notre liaison avec l'Antarctique a fonctionné sans problème et les élèves ont tous obtenu des réponses à leurs nombreuses questions. Charly DK3ZL, coordinateur des contacts avec les écoles à l'AMSAT-DL, nous a réservé une belle surprise : l'étoile polaire (DP0POL/mm) s'est soudainement manifestée et nous a transmis ses amitiés.



Le module "Groundstation" v1 comparé au module "Groundstation" v2

Je vais maintenant aborder les points communs et les différences entre les deux variantes. La version 1 se présente sous la forme d'un boîtier couleur aluminium avec des caches bleu-vert et un écran monochrome. La version 2 donne une impression visuelle plus épurée, avec un boîtier entièrement noir et un écran coloré. La taille du boîtier est identique pour les deux, soit seulement 33 × 22 × 18 cm. Les deux appareils s'utilisent de manière intuitive. Dans la première version, il est impossible de régler quoi que ce soit. L'écran monochrome permet uniquement d'afficher les différents messages d'état en appuyant sur un bouton. La puissance de sortie est de 10 watts avec les deux appareils et elle ne peut être réglée qu'en jouant sur la puissance d'excitation en entrée. Il a suffit de seulement 500 mW pour générer un super signal de S9 avec une parabole de 100cm et 10m de câble coaxial Ecoflex-10. La puissance d'entrée maximale est de 5 W pour les deux appareils, mais elle ne sera pas entièrement consommée. Lors de nos essais, nous avons constaté de légères saturations.

Toutes les possibilités de connexion se trouvent à l'arrière. Sur la version 1, toutes les connectiques sont de type SMA, sauf le PTT (RCA), la FI et la Reference Out (prises F). Il sera nécessaire d'employer des adaptateurs coaxiaux pour pouvoir employer les prises/fiches N provenant de l'antenne et du transceiver, surtout si l'on souhaite utiliser les câbles fournis. La version 2 est équipée d'une prise N à la sortie de l'amplificateur. La nouveauté de la version 2 est une sortie RX supplémentaire avec une prise SMA, ce qui permet de réaliser le duplex intégral. Aucun autre adaptateur n'est fourni avec la nouvelle variante. Le câble d'alimentation, l'antenne GPS, quatre connecteurs F et une tête LNB DX-Patrol sont fournis.

Outre le duplex intégral, la nouvelle version du "Groundstation" offre des possibilités de réglage supplémentaires qui élargissent les possibilités d'utilisation. Différentes gammes de fréquences peuvent être utilisées pour l'émission et la réception. Les fréquences RX et TX peuvent être réglées via deux des six bandes de fréquences suivantes : 28 Mhz, 50 Mhz, 70 Mhz, 144 Mhz, 432 Mhz et 1 295 Mhz. En mode simplex, les plages de fréquence RX et TX sont simplement réglées de la même manière et la prise TX/RX est reliée à un appareil radio. Pour le duplex intégral, la prise RX/TX est utilisée uniquement côté émission, tandis que la prise RX, réglée sur n'importe quelle autre bande de fréquence (en dehors de la plage TX), est équipée d'un récepteur correspondant (par ex. un récepteur, un transceiver ou un dongle SDR). J'ai essayé ces deux solutions.

Attention : il ne faut en aucun cas émettre dans la prise RX pour ne pas détruire le "Groundstation" !!!

En cas de changement de fréquence avec deux TRX, les deux fréquences doivent toujours être réglées de la même manière. En émission (pour les deux versions du Groundstation), nous avons remarqué que le temps de retombée du vox HF pourrait être un peu plus court.

Alors que la version 1 ne comportait que deux boutons, un bouton pour allumer le module et un bouton pour changer l'état de l'affichage, sur la version 2, le bouton "Menu" a été remplacé par un interrupteur rotatif à pression, ainsi que d'un menu intuitif affiché à l'écran. Les éléments de menu sont sélectionnés par des mouvements de rotation, puis les choix peuvent être validés par simple pression sur le bouton.

La variante 2 dispose d'un écran couleur bien lisible. Si le ROS de l'antenne d'émission est mauvais (< 3), les appareils s'éteignent et un avertissement est émis. En plus de la température dans l'appareil, l'heure, le carré locator, les coordonnées, la puissance de sortie actuelle, le ROS et le nombre de satellites reçus sont affichés. La nouveauté de la version 2 est la possibilité de réaliser une mise à jour du firmware via un réseau WiFi.

Conclusion :

Dans l'ensemble, le concept de l'actuel "Groundstation" m'a pleinement convaincu. Le peu de réglages nécessaires est un avantage, même si un réglage manuel de la puissance serait certainement intéressant. Le "VOX-Delay" pourrait lui aussi être un peu plus court, comme je l'ai dit. Il est peut-être possible de le régler en interne.

C'était très amusant de trafiquer avec ce "Groundstation" et de comparer directement ces deux versions. La version actuelle (v2) est une bonne évolution de la version 1 et nous l'achèterons pour la station scolaire si nous obtenons un financement.

Vy 73 Frank, dl5aar

Envoyez-nous vos rapports!

Gagnez 50€ maintenant ! Partagez votre expérience avec nous et d'autres clients en rédigeant et en soumettant votre propre rapport. Nous récompenserons vos efforts avec un bon d'achat WiMo de 50€ lorsque nous publierons votre avis. Votre avis est important pour nous!

Partagez cet article avec vos amis !