Radioamateurs en Vacances - La Sicile en moto

Les concours majeurs en VHF ont accompagné toute ma vie de radioamateur, c'est-à-dire depuis près de 50 ans. Cette fascination n'a guère diminué jusqu'à aujourd'hui, mais l'équipement et les autres hobbies ont fortement évolué. Depuis quelques années, la moto est venue s'ajouter à cette liste. Alors, comment puis-je combiner ces deux centres d'intérêts ? Mais c'est bien sûr : participer à un concours VHF en portable, suite à un voyage en moto!

Sicile

Cette année, c'est la Sicile (IT9) qui était au programme, avec une visite à mon ami radio Joe de IT9BLB, à Palerme. Joe a eu la gentillesse de me trouver un site VHF presque parfait pour le contest IARU VHF en septembre 2022.

Ce site est localisé sur la côte nord de la Sicile et il est facilement accessible grâce à une une route bien entretenue et il permet de disposer d'un bon dégagement dans toutes les directions intéressantes (nord +- 90°). Le site se trouve à près de 1000 m d'altitude et offre, si la visibilité est bonne, une vue fantastique sur la mer Tyrrhénienne et l'archipel des îles Lipari (Alicudi, Filicudi, Salina, etc.).

Sur la moto, je n'ai évidemment pas de grandes capacités de transport, ce qui rend la planification de l'équipement radio portable particulièrement difficile. Mon objectif idéal était que tout devait rentrer dans le "top case". Cela signifie un encombrement d'une longueur maximale d'environ 35 cm ! Mais bien évidemment, cela n'était pas totalement envisageable pour l'ensemble de mon équipement. Donc cette année encore, l'antenne, un mât en fibre de verre de 10 m et une chaise de camping confortable ont été placés sur la banquette arrière. Mais tout le reste du "matériel radio" a trouvé sa place dans le "top case".

A l'instar de l'année dernière lorsque je me trouvais dans le sud de la France à la même époque, l'antenne était la "SOTA" de WiMo qui est une Log-Périodique 5 éléments bi-bande 2m/70cm. Elle a un rapport gain/poids/espace légèrement meilleur qu'une HB9CV bi-bande ou un modèle similaire. Le mât est le petit "Shock-Cord-Mast" de Buddipole (270cm de haut), accompagné de quatre des bras de dipôle de Buddipole de 28cm de long. Tous ces éléments ont un filetage de 3/8" et sont suffisamment robustes pour supporter une petite antenne. Tout en haut, il y avait également une tige bricolée sur laquelle l'antenne est fixée. Au total, le mât mesure donc environ 4 m de haut. Un haubanage très léger faisait également partie de mon kit. Le câble coaxial H-155 (2x BNC) fait 5m de long, ce qui implique que l'émetteur-récepteur doit rester près de l'antenne. La radio utilisée cette année encore, était un Icom IC-705. J'avais trois batteries (2x BP-2xx, 1x BP-307). Cela me permettra de disposer de suffisamment d'énergie pour plusieurs heures de trafic, avec une puissance d'émission de 5 watts. J'ai également emporté un casque léger, un petit manipulateur morse ainsi que le micro. Comme logiciel de Log, j'ai utilisé pour la première fois cette année, l'application "Cloudlog" pour les smartphones sous Android.

La première chose que je fais sur un nouveau site, est de chercher et d'écouter les balises. Comme on pouvait s'y attendre, les signaux étaient très favorables du côté de la mer, j'ai tout de suite entendu des signaux de la région de Rome. Cela représente environ 400 km. J'ai également pu recevoir de nombreux signaux sur 70 cm qui provenaient à peu près des mêmes distances. Pendant le concours VHF sur 2m, j'ai utilisé à la fois la SSB et la CW. Bien sûr, la CW marchait mieux, l'ODX (le contact le plus éloigné) était une station S5 avec une distance d'environ 860 km. Pas mal pour 5 watts ! Bien sûr, la grande antenne et les bonnes oreilles et l'excellent emplacement de mon correspondant ont bien aidé à la conclusion de ce QSO, mais quand même... Dans le log, j'ai continué en contactant des stations IS0 (Sardaigne), TK (Corse), la France et bien sûr tout le sud et le centre de l'Italie. J'ai entendu des stations EA, EA6 (Baléares) et plusieurs stations grecques (SV6, SV8), mais je n'ai pas réussi à les contacter. L'étage de réception du petit transceiver est donc également très efficace sur 2m, malgré la présence d'une station de radiodiffusion FM (VHF) qui se trouvait à seulement 30m de mon emplacement. Aucun effet de saturation n'a été constaté en phase de réception.

Bien évidemment, j'ai continué à trafiquer depuis mon logement durant le reste de la semaine, aussi bien sur les bandes VHF-UHF qu'en HF. Sur les bandes HF, l'antenne était un long fil d'environ 21m de long, disposé en V inversé sur un mât Spiderbeam de 10 m, et adapté avec un coupleur automatique mAT-705. Le mardi soir, j'ai participé à la soirée d'activité VHF, même si l'emplacement n'était pas aussi génial que celui du contest. Ce qui était frappant, c'était le grand nombre de participants à cette soirée. Une fois de plus, presque tout le bassin occidental de la Méditerranée était présent avec de bons signaux à écouter et à contacter. On ne peut donc pas se plaindre qu'il ne se passe rien sur 2m, l'activité est bonne.

Dans l'ensemble, le radio-amateurisme a été, une fois de plus, un grand plaisir pendant ces vacances, ce qui a enrichi mon temps, même si l'île a déjà suffisamment de plaisir à offrir. Le petit émetteur-récepteur IC-705 est presque idéal, surtout si le fait de trafiquer avec une puissance QRP ne vous pose aucun problème. Avec peu d'accessoires, il est possible de trafiquer facilement et sans stress sur toutes les bandes, ce qui donne toujours lieu à de superbes expériences, même lors de déplacements.

73, Ekki, IT9/DF4OR, septembre 2022

Share this post with friends!