Great Scott Gadgets HackRF One SDR TRx

SKU
HACK-RF
285,00 €
TVA 16% inclus, frais de port non inclus
En stock, expedié sous 3 à 4 jours.
Description du produit

Le HackRF One est un équipement de test HF permettant d'effectuer des expérimentations ou des mesures sur une large gamme de fréquences allant de 1 à 6000 MHz. Il est utilisé pour des expérimentations et des configurations de mesure avec des programmes open source pour SDR ou développements personnels. Le matériel a été développé par Michael Ossmann (USA) comme un dispositif open source, soutenu par un solide projet de financement Kickstarter. Il est maintenant disponible sous forme de produit commercial.


L'appareil couvre une large gamme de fréquences allant de 1 à 6000 MHz, ce qui inclut les bandes libres et professionnelles ainsi que les bandes radioamateur. Le taux maximum d'échantillonnage est de 20 MS/s, ce qui est suffisant même pour les transmissions en bande large telles que WFM, DECT, Wifi et autres. Le convertisseur analogique-numérique fonctionne avec des mots de 8 bits et offre un range dynamique de 48 dB. Les sorties numérisées I/Q sont issues d'un CPLD Xilinx couplé à un processeur ARM Cortex. De par sa conception et son design, l'équipement ne supporte que les opérations en half-dulplex.


L'ensemble des circuits est conçu obtenir une faible consommation d'énergie, l'alimentation se fait par le biais du port USB. La carte dispose d'une prise USB Micro-B, un câble approprié est inclus. Pour synchroniser plusieurs cartes HackRF One, le système offre des connecteurs d'entrée et sortie d'horloge. Ces signaux peuvent être utilisés pour faire fonctionner plusieurs cartes en parallèle, par exemple pour les mesures sur des systèmes MIMO ou des systèmes full duplex. Deux boutons poussoirs et plusieurs LED de diagnostic rendent l'utilisation facile.


Le circuit imprimé (PCB) est de qualité professionnelles sur 4 couches, tous les composants sont des CMS. Des nombreux signaux disponibles sur des jumpers permettent des développements ou cartes d'extension personnels. Ces connecteurs proposent des connexions GPIO ainsi que des entrées et sorties de paramètres du CPLD. Un connecteur JTAG peut être utilisé pour programmer le processeur ARM Cortex.


Description du circuit HackRF One

Veuillez vous reporter au diagramme de bloc de l'interface. La carte HackRF One se caractérise par une flexibilité très élevée pour le choix du parcours du signal. Les commutateurs HF situés à tous les points de jonction critiques permettent la sélection de différents composants, en fonction du choix de l'utilisateur.


Après l'entrée de l'antenne, deux amplificateurs MMIC MGA-81 GaAs se suivent, l'un sert à l'entrée, l'autre la sortie. Les circuits intégrés des amplificateurs peuvent être sélectionnés dans et hors du parcours du signal par des commutateurs HF (SKY13317).


Le bloc amplificateur est suivi d'un filtre passe-bas et d'un filtre passe-haut, qui peut être utilisé pour limiter le signal sur n'importe quel parcours (entrée / sortie). Après le filtre, le signal arrive à un mélangeur HF RFFC 5072. Ce mélangeur peut être utilisé jusqu'à 6 GHz. Le signal est mélangé en conversion haute ou basse, au choix de l'utilisateur. Le mélangeur et les filtres peuvent être contournés par d'autres interrupteurs HF, permettant ainsi aux signaux IF d'être orientés directement vers les amplificateurs ou plutôt vers l'antenne.


Le composant principal utilisé est un Maxim MAX2837 qui couvre une plage de fréquences de 2,3 à 2,7 GHz. La puce utilise des filtres monolithiques qui fournissent un signal très linéaire et un faible niveau de bruit. Les données IQ sont transmises à un convertisseur AN/NA Maxim MAX5864. Ce convertisseur dispose d'une résolution de 8 bits avec un taux d'échantillonnage maximal de 20 MS/s. Les signaux numériques sont finalement transmis à un CPLD Xilinx XC2C. L'ensemble du système et toutes les interfaces sont contrôlés par un puissant processeur ARM Dual Core Cortex (NXP LPC4320). Le carte supporte également 1 Mo de mémoire flash.


Logiciel pour carte HackRF

À l'heure actuelle (Automne 2014), la carte HackRF One fonctionne avec 'SDR-Radio', 'GNU Radio' et 'SDR #' (SDR Sharp). En raison de la nature libre du code source et de la licence, d'autres projets peuvent se joindre à tout moment. Plusieurs auteurs ont déjà annoncé leur soutien pour le HackRF One. Des informations à jour sur les logiciels se trouvent sur le site Wiki du constructeur.


Inclus à la livraison:

  • Carte HackRF One
  • Boitier
  • Cordon USB


Liens importants pour le HackRF One


Ce qui n'est pas le cas du HackRF One:


De temps en temps, nous entendons la déception des clients lorsqu'ils retournent HackRF One, car ils s'attendaient à quelque chose de totalement différent. Pour éviter cela à l'avenir, nous voulons dissiper certains malentendus généraux:

  • Le HackRF One n'est pas une radioamateur! Le HackRF One est un DTS de transmission et de réception destiné à l'expérimentation. Il aide des milliers d'étudiants, de pirates informatiques, d'amateurs, de radioamateurs expérimentés et de chercheurs à tester de nouvelles voies de transmission radio et constitue un développement brillant en son temps. Mais elle ne remplace certainement pas une radio amateur et elle ne le veut pas!

  • La sensibilité du HackRF One est inférieure à celle de la radio portative la plus simple pour radio amateur. Cela est dû à la conception avec le convertisseur AD 8 bits, à la préamplification manquante, aux pré-filtres manquants et à la capacité de calcul limitée. Mais le HackRF One n'est pas censé être très sensible, il suffit qu'un signal soit reçu sur le banc de laboratoire. Bien sûr, vous pouvez augmenter la sensibilité avec une grande antenne externe, des préamplificateurs et des filtres externes et entendre tous les émetteurs possibles dans les différentes gammes de bande - mais l'effort est beaucoup plus important que si vous achetez une radio conventionnelle.

  • La puissance d'émission est délibérément limitée à un niveau extrêmement bas. Il suffit d'envoyer un signal à un récepteur par l'intermédiaire du banc de laboratoire, il ne devrait rien se passer de plus. Si vous envisagez d'ajouter un amplificateur au HackRF One, vous devez considérer que le signal n'est pas du tout filtré et n'est probablement pas très propre sur le plan spectral.

  • Le HackRF One n'a pas de dispositions pour le fonctionnement normal d'une radio amateur. Il n'y a pas de connexion de microphone, pas de S-mètre, pas de haut-parleur, il n'y a pas de possibilité de contrôle sauf par le biais du logiciel sur un ordinateur. Pour pouvoir utiliser le grand potentiel d'une telle RRL expérimentale, il faut étudier la théorie du traitement numérique des signaux de manière assez intensive. Cela nécessite une connaissance de l'anglais, beaucoup de mathématiques, un peu de physique et beaucoup de perspicacité en matière de logiciels. Tout cela est gérable et aussi très excitant, mais demande beaucoup d'engagement et de temps. Si vous ne voulez pas investir cela, le HackRF One est certainement le mauvais choix.

  • Le HackRF One est l'un des produits les plus polyvalents pour apprendre comment fonctionnent les DTS. Mais si vous cherchez une introduction rapide et universelle à la radio amateur, vous devriez mieux choisir une radio conventionnelle et acquérir de premières expériences avec elle.

Nous sommes heureux de vous conseiller sur la sélection des DTS et des radios afin d'éviter les malentendus et les déceptions.